Coupe-bas sur basse (live)

Si les vieux routiers vous font peur, posez ici vos questions de "débutant" sans crainte. Ici on est spécial gentil et on ne mord pas!! Mais beaucoup de réponses existent déjà. Faites une recherche d'abord!
Répondre
Djooh
Membre
Membre
Messages : 38
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

Coupe-bas sur basse (live)

Message par Djooh » 22 févr. 2019, 13:27

Bonjour,

Voilà je venais prendre des conseils sur la gestion des fréquences d'une basse/contrebasse sur scène. J'ai bien lu dans les tutos du forums qu'on ne coupait pas une basse dans le grave, mais j'imagine que c'est une règle pour le studio, qu'en est-il du live ?

J'ai tendance à appliquer un coupe-bas (entre 50 et 100hz) pour faire le ménage dans les endroits étriqués ou ça peu vite devenir envahissant, je l'applique aussi selon la plage de fréquence des enceintes pour pas les endommager. Mais j'ai discuté récemment avec un ami qui s'occupe de sonoriser des événements et lui me dit que c'est une bêtise d'appliquer un coupe-bas sur une basse, mais bon là encore lui s'occupe de sonoriser des salles des fêtes ou des extérieurs donc je sais pas si je dois prendre en compte son avis.

Alors voilà j'aimerai vos avis sur les règles pour le live, car 9 fois sur 10 j'ai vraiment du mal à gérer mon son de basse et contrebasse en live. Je suis musicien pro dans différentes formations avec du matos différent et je suis amené à être appelé pour jouer sur du matos que je connais pas et il faut vite s'adapter, je me prend trop souvent la tronche avec ça, merci de vos lumières :D

KoiNKoiN
Équipier
Équipier
Messages : 416
Enregistré le : 12 mai 2010, 22:24
Localisation : oise(60) alentour de creil

Coupe-bas sur basse (live)

Message par KoiNKoiN » 22 févr. 2019, 15:58

pourquoi, comment, ou ça?
ça devrait être la règle à tout traitement; le grave est baveux et fout la merde, si ton coupe bas résout ton problème, ça se tient, si non, faut trouver autre chose.....

généralement je n'utilise pas de coupes bas sur les basses (guitare-bass / synth-bass / musique dite "actuelle"), sur une contrebasse ç'est beaucoup moins étonnant d'en foutre un (une contrebasse pour moi à son "grave" plutôt dans le bas médium).

si on cherche à le sonoriser avec un effet "son naturel" on va éviter de ressortir de l'infra d'une contrebasse par exemple, ce sera tout sauf naturel...
dans le cas d'une basse électrique(guitare-basse), et selon le style de musique cela va être généralement différent....



j'imagine que tu est équipé d'une cellule (sur la contrebasse), et te branche dans un ampli basse fournit par un externe (pas par toi) généralement?

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13390
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

Coupe-bas sur basse (live)

Message par ziggy » 22 févr. 2019, 18:45

hello
ma méthode perso :
en mix live je mets des high-pass (donc coupe-bas) sur TOUTES les sources sans exception !! (si , il y a une exception c'est la tranche de lecture CD ou autre quand je cale ma diff… :) ))
enfin bref : pour moi coupe-bas de rigueur sur toute les sources (mais évidemment toujours adapté à la source !! n'est-ce pas !! on ne mettra pas un high-pass à 100 sur le Kick par exemple
il y a aussi une petite astuce que j'utilise souvent c'est de booster un peu avec un shelf de grave et appliquer en même temps un highpass (ça donne un filtre asymétrique pas inintéressant; on peut même simuler des filtres résonnants de la sorte…)

Djooh
Membre
Membre
Messages : 38
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

Coupe-bas sur basse (live)

Message par Djooh » 22 févr. 2019, 21:13

Merci pour ces réponses :)

KoiNKoiN, alors oui de mon expérience et à mes oreilles je trouve que ça se tient d'appliquer un coupe-bas, 95% de mes dates se font dans des endroits assez petit, restos, bars, etc... placé dans des endroits improbable (mur à 3m devant, baie vitrée...) et c'est de suite une bouillie ingérable à mon niveau, mais je me demandais s'il ne fallait pas prendre le problème d'une autre manière vu le commentaire de mon collègue, d'ou mon intervention ici, on trouve très peu d'info sur la sonorisation d'une basse en live, beaucoup plus pour le studio par contre...

Pour la contrebasse par contre (oui j'ai une cellule et je me branche direct dans la console) j'ai tendance à couper beaucoup le bas mids sur l'EQ car je trouve que ça charge encore plus que le potard de basse (ça revient à ce que tu écris) et je gère plus rien du tout avec ça, je boost les hauts mids par contre pour plus de clarté ainsi que les aigus. Mais peut-être faudrait-il que je prenne le truc à l'inverse, baisser le potard de basse et monter les bas-mids ? J'avoue ne jamais avoir essayer ça...

Ziggy, ok ça me rassure mais du coup quand tu dis sur toutes les tranches c'est en fonction de ce que peu encaisser la sono c'est ça ? Tu coupe au minimum au niveau de la fréquence la plus basse de l'enceinte ? C'est quoi un "shelf" de grave ? Du coup en terme de chiffre, à combien (fourchette) coupes-tu un kick et une basse sur scène ?

Autre question au sujet de la basse électrique direct dans sono, je trouve que ça génère aussi des fréquences aigu inutile qui sont normalement coupés quand on joue dans un ampli+cab classique de basse, car il me semble qu'un cab de basse coupe à partir de 7kHz dans ces eaux-là, comment procéder quand on a pas un coupe haut sur une table classique ?

Merci :)

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13390
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

Coupe-bas sur basse (live)

Message par ziggy » 22 févr. 2019, 21:37

Djooh a écrit :
22 févr. 2019, 21:13
Merci pour ces réponses :)
Ziggy, ok ça me rassure mais du coup quand tu dis sur toutes les tranches c'est en fonction de ce que peu encaisser la sono c'est ça ? Tu coupe au minimum au niveau de la fréquence la plus basse de l'enceinte ? C'est quoi un "shelf" de grave ? Du coup en terme de chiffre, à combien (fourchette) coupes-tu un kick et une basse sur scène ?
alors pour savoir comment je/on règle un filtre hi-pass (ou l'eq en générale) cela dépend essentiellement de deux facteurs
primo de la place que je veux donner à la source ; par exemple et concrètement quand elle doit cohabiter avec d'autres sources dans le même registre fréquenciel (exemple le kick et la basse…)
et puis secundo cela dépend évidemment de la sono, la diffusion; par exemple s'il y a des Sub ou pas de Sub (ou s'ils sont très puissants ou pas…); si le lieu (la salle etc) tourne facilement sur les fréquences graves ou pas etc etc etc
et aussi cela dépendra du style musicale pour du Jazz ou du Trad je réglerai des eq différemment que fou du gros Rock et probablement encore différemment pour du Blues etc

pour ta question de ce que c'est une filtre shelf aussi appelé correcteur Baxandall fais une petite recherche sur les termes "EQ et paramétrique" ou filtres égaliseur shelf ou correcteur Baxandall etc… tu trouveras toutes infos

Djooh
Membre
Membre
Messages : 38
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

Coupe-bas sur basse (live)

Message par Djooh » 27 févr. 2019, 22:31

Merci Ziggy, c'est vraiment un métier hyper profond y'a tellement de facteurs à prendre en compte à chaque fois que je commence à lire tout ça mon cerveau fume et je me dis que je serais jamais satisfait :lol:

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13390
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

Coupe-bas sur basse (live)

Message par ziggy » 28 févr. 2019, 11:03

je pense que le plus gros problème de beaucoup de "djeuns" (génération Youtube et bloggeur/forumeurs internet) aujourd'hui, c'est qu'ils veulent tout comprendre avant de pratiquer => ou pire : que certains croient avoir déjà tout compris avant d'avoir fait/pratiqué…
le son est complexe oui, c'est vrai et quand tu fais ce métier tu te rendras compte au bout de 20 ou 30 ou même 40 ans que l'apprentissage ne finira jamais, tellement il y a toujours et encore des choses à apprendre !!
mais il y a une chose / un facteur à prendre en compte; c'est le facteur le plus important : notre oreille…. à l'époque quand j'ai appris à sonoriser et à mixer (et étant un TOTAL débutant !) c'était le SEUL outil qu'on avait pour apprendre et pour avancer : l'oreille !
exemple le high-pass ; à quoi ça sert ? réponse = essentiellement à purifier le mix et à nettoyer une/les source(s) ! je vois aujourd'hui que des gens se cassent la tête pour trouver des formules ou recettes magiques pour les réglages; d'autres échafaudent des théories ou des règles d'or; d'autres se livrent bataille pour prouver au reste du monde qu'ils ont raison, eux, et les autres auraient tord…etc etc etc

pourtant c'est tellement simple quand on y pense : régler ce filtre à l'aide de l'oreille et enlever juste ce qui est nécessaire mais en même temps autant que possible (sans trop altérer le son); et c'est tout
et dans ce cas, la discussion si on doit mettre (arbitrairement) un high-pass oui ou non, sur une basse ou une grosse caisse n'a plus lieu…
exemple : à quoi bon d'avoir du 30Hz capté par un micro et amplifié par l'ampli si le HP ne sait pas le reproduire…?? à quoi bon d'avoir (et d'amplifier) du 80Hz sur une voix soprano de femme ou sur un violon si cette bande fréquencielle n'ajoute rien de positif à la source -> mais encombre fortement le mix !! ?? à quoi bon d'amplifier des vibrations infra d'une scène live (plancher etc) qui sont captées par les pieds de micros et donc aussi par les micros et qui ne polluent pas seulement les sources (exemple micro voix qui capte aussi les vibration de la grosse caisse) mais qui polluent surtout le mix live tout entier !!! ??

petite exercice pratique : réglez le high-pass un peu excessivement haut (genre 150Hz pour les instruis et 200 pour les voix)=> taillez audiblement dedans !; écoutez attentivement l'impact sur le mix mais surtout aussi l'impact sur le rendu du son de la source….
relâchez lentement le filtre en baissant la fréquence et en écoutant très attentivement; la chaleur du son revient lentement mais à un moment donné il ne se passera plus rien… (niveau rendu sonore !)
c'est le moment à garder le high-pass le plus haut possible et en le réglant toute de même le plus bas possible pour garder le "bas audible" intact…
de cette manière on prend en compte pour le réglage simultanément la source, le micro et aussi le HP - et c'est l'oreille qui doit décider qu'à quel moment le son devient trop maigre ! (et non pas une règle ou recette, trouvé sur internet !)

=> il faut pratiquer et écouter, au lieu de discuter !! biensûr il y a aussi d'autres critères qui rentrent ensuite en jeu; par exemple pour consciemment faire de la place au niveau fréquences et donc consciemment "sacrifier" une partie du son d'une source pour le "bien-être" du mix etc…
mais ces décisions-là ne devraient jamais être prises à ta place par un mec, que tu lis sur internet (ou dans un bouquin), et qui dispense ses vérités et ses recettes à lui ! et que tu ne connais probablement même pas !!

mais dans tous les cas : il faut toujours se servir de son outil le plus précieux qu'on a et c'est l'oreille; et il faut pratiquer !! (une connaissance théorique est nécessaire pour comprendre et pour étayer ce qu'on fait et aussi pour faire évoluer la pratique vers des horizons plus éloigné)
et entrainer son oreille à "bien écouter" et "bien entendre" est un apprentissage indispensable !! donc : pratiquer, pratiquer, pratiquer !!!!

Avatar du membre
Fresnel34
Habitué
Habitué
Messages : 101
Enregistré le : 3 févr. 2018, 15:13

Coupe-bas sur basse (live)

Message par Fresnel34 » 28 févr. 2019, 11:40

Bonjour,

Entièrement d'accord avec Ziggy !

Pour moi qui ai débuté par le public-address, voila la methode, plus radicale encore, qui m'a été enseignée par les "vieux" et que je mets toujours en œuvre sur les lignes 100v :

Le potard de grave de l'ampli/préampli Bouyer ou autre marque en 100v (en général simplement équipé d'un simple Baxandall en sortie) est positionné d'emblée au minimum.

On fait une très sommaire balance pour ajuster le niveau et l'équilibre entre les micros et la musique (de fond et/ou principale)
et seulement à ce moment là on remonte le potard de grave pour donner un strict minimum de corps au signal.

La priorité étant l'intelligibilité déjà mise à mal par les délais dus aux décalages physiques des projecteurs de son, le grave ne sera présent que dans la mesure ou il apporte un peu de naturel, de chaleur au signal.

Dans le cas où il nuit à la compréhension, réduction et si besoin suppression sans autre forme de procès.

Bien sur en concert, pas besoin d'arriver à de telles extrémités !

Djooh
Membre
Membre
Messages : 38
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

Coupe-bas sur basse (live)

Message par Djooh » 28 févr. 2019, 22:00

ziggy a écrit :
28 févr. 2019, 11:03
je pense que le plus gros problème de beaucoup de "djeuns" (génération Youtube et bloggeur/forumeurs internet) aujourd'hui, c'est qu'ils veulent tout comprendre avant de pratiquer => ou pire : que certains croient avoir déjà tout compris avant d'avoir fait/pratiqué…
le son est complexe oui, c'est vrai et quand tu fais ce métier tu te rendras compte au bout de 20 ou 30 ou même 40 ans que l'apprentissage ne finira jamais, tellement il y a toujours et encore des choses à apprendre !!
J'ai presque 30 ans de pratique de guitare et c'est le même constat, l'apprentissage ne fini jamais et plus t'avance plus tu te rend compte qu'il y a à apprendre. Le son ça n'a jamais été mon truc, ça me passionne mais les connexions ne se font pas dans mon cerveau :lol: Tu me met un instrument dans les mains j'ai besoin de personne pour l'apprendre, je m'enferme chez moi et je bosse tout seul, c'est tactile.

Le son c'est une autre dimension, pourtant tu me demande de repiquer n'importe quoi sur une gratte je le fait tout à l'oreille, je comprend les notes, j'ai toujours fait comme ça, mais régler l'EQ d'une tranche de console pour un mix j'ai beau écouter j'entend bien les différences mais là ou c'est pour moi particulièrement difficile c'est de prendre en compte les autres instrus et de régler tout ça pour trouver sa place sans polluer le reste, là je suis à l'ouest complet et depuis que je fais de la basse/contrebasse le problème est bien plus complexe qu'à la guitare ou il est bien plus simple de régler le son, le grave c'est particulièrement difficile à régler je trouve.

Du coup quand je commence à régler un EQ et que je n'arrive pas à quelque chose de concret je me dis que je prend pas les choses dans le bon sens, alors comme dans ce domaine j'arrive pas à trouver mes repaires seul je demande des conseils, je ne suis pas ingé son je suis juste instrumentiste/musicien qui sonorise moi-même nos prestas puisque la plupart du temps dans de petits endroits, mais dès que je fais une scène avec un ingé son aux commandes pour moi c'est la super détente :)

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13390
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

Coupe-bas sur basse (live)

Message par ziggy » 1 mars 2019, 10:50

oui, je comprends bien la problematique que tu décris; enfin, je reste persuadé qu'avec un peu d'entrainement et à l'oreille, tu arriveras facilement à des résultats "convainquants"
et à mon avis et en ce qui concerne la basse (et contrebasse), nettoyer est plus important que de chercher la beauté du son !
improuver et améliorer le rôle que la basse joue dans le mix est beaucoup plus important que de se casser la tête à chercher le réglage idéal à l'écoute solo/individuelle
expérimenter avec les réglages de l'EQ (même en faisant des erreurs) est sans doute plus gratifiant que d'appliquer des presets ou recettes trouvé sur internet (et sans comprendre fondamentalement ce qui se passe…)

et un point très important (à mon avis) : toujours enregistrer un témoin du mix en sortie console; à la réécoute au calme on peut facilement analyser et se rendre compte des éventuelles erreurs (et aussi des "bonnes choses") et ainsi évoluer peu à peu….
bon courage

sabol
Équipier
Équipier
Messages : 598
Enregistré le : 8 sept. 2008, 10:40
Localisation : Ile de France
Contact :

Coupe-bas sur basse (live)

Message par sabol » 1 mars 2019, 13:52

ziggy a écrit : et un point très important (à mon avis) : toujours enregistrer un témoin du mix en sortie console; à la réécoute au calme on peut facilement analyser et se rendre compte des éventuelles erreurs (et aussi des "bonnes choses") et ainsi évoluer peu à peu….
bon courage
Perso, je double avec un enregistrement externe type "zoom".
Car, pour les cas où la qualité de la façade oblige parfois à des réglages "tordus", où la petite taille de la salle laisse une grande place au son de plateau, ... le mix sortie console n'est pas tjs très représentatif de ce que le public percevait réellement.
Par exemple on peut être amené à tailler monstrueusement un 60 ou 80Hz parce qu'il résonne fortement dans le lieu du show, du coup à l'écoute sortie console la basse sonne maigrichonne, n'apporte pas l'assise au mix,... alors qu'en live ça rendait pas comme ça.
Ou à sous-mixer fortement une guitare parce que l'ampli sur scène envoi bcp. (et je parle pas de la batterie, dont il ne reste si souvent au final que... le pied et un peu de CC pour sa réverb... Encore 6 micros de cablés et balancés pour rien :-^ )
La présence du public aussi modifie sensiblement le rendu en salle.

A noter aussi que quelque soit la source d'enregistrement, la réécoute a posteriori comporte aussi des biais qu'il ne faut pas perdre de vue pour en tirer le meilleur profit : par exemple l'agressivité de la compression d'une façade moyenne va être lissée à la réécoute sur des enceintes ou un casque plus fins.

Ce qui est pas mal c'est quand on peut se repasser l'enregistrement dans le même lieu (genre on a enregistré la générale, et on se la repasse tranquillement dans l'après midi...) Il reste qu'on n'a pas le public ni le son de plateau, mais on au moins on a le même matos dans le même lieu :-)

Attention de ne pas me faire dire ce que je ne veux surtout pas dire : s'enregistrer et réécouter est une super méthode. Mais comme toujours il faut l'apprivoiser :-)
Et comme dit Ziggy, "avec un peu d'entrainement et à l'oreille, tu arriveras facilement à des résultats "convainquants"". D'autant que tu sembles sensible au sujet, ouvert à la critique et conscient que mix c'est pas juste "on met des faders plus ou moins hauts les uns à coté des autres" :-)


Olivier

Avatar du membre
Barthedoc
Modo
Modo
Messages : 1353
Enregistré le : 10 nov. 2007, 16:38

Coupe-bas sur basse (live)

Message par Barthedoc » 21 mars 2019, 16:40

ola

bon sujet, les coupes haut/bas ou les passe haut passe bas

Lorsque l'on mixe, nous additionnons chaque piste dans un tronc commun, avec chacune ses fréquences propres, et ce mélange contient toutes les fréquences utiles et non utiles de chaque canal.
Cela a tendance à brouiller le mixe.
Donc une des solutions (autre que celle de choisir le bon micro/placement) est de placer les coupes haut/bas le plus serré possible afin de n'avoir le moins de fréquences à gérer sur le canal.
Ceci ce fait souvent au monitoring casque du canal concerné, et avec la connaissance de la tessiture de la source.
Il y a souvent un conflit entre la basse et le kick, on peut résoudre avec un gate, un compresseur par exemple.
Mais le tout dépend tellement de la salle, du système..... sauf les filtres et c'est une bonne habitude de les placer de chaque coté de la bande utile, et faire un shelving si nécessaire.

Bart le filtré large bande,

Le régisseur n'est pas épais, mais il prend du volume au fur et à mesure
de son ulcération par l'utilisation de filtres passe-tout alors que lui
préfère de loin le "Passetoutgrains"... et les filtres "passe-rien".
Du son, du son , toujours du son...oui mais du light Milledieu

Djooh
Membre
Membre
Messages : 38
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

Coupe-bas sur basse (live)

Message par Djooh » 21 mars 2019, 17:20

Merci pour tout ces conseils, effectivement enregistrer les lives je l'ai souvent fait (avec un Zoom) soit direct sur console soit en prise son voir les deux, je le fait plus trop à tort.

Sinon me viens une question légèrement hors-sujet mais qui concerne toujours le coupe-bas sur une basse/contrebasse, mais en studio. Sur la fiche technique des fréquences il est indiqué qu'on ne coupe pas une basse, pourtant il me semblais que c'était nécessaire sur une prise direct car beaucoup de fréquence grave "inutiles" vont passer alors que sur un vrai ampli avec cab il va y avoir un coupe-bas naturel, y'a-t-il un seuil ou il faut obligatoirement couper ou là encore aucune règle ?

Avatar du membre
ziggy
Admin
Admin
Messages : 13390
Enregistré le : 2 févr. 2004, 21:09
Localisation : Lozère (48)
Contact :

Coupe-bas sur basse (live)

Message par ziggy » 21 mars 2019, 22:13

Hello
je ne suis pas spécialiste du tout en studio…. mais une règle d'or (et très logique) est ceci
à la prise de son et si on dispose de matériel de très bonne qualité (bons micros, bons préamplis etc etc) encaissant suffisamment de dynamique on ne fait aucun traitement à la prise….
ça laisse la liberté de placer notamment les filtres (comme le hi-pass) plus tard au mix et précisément là où il le faut…. (chose qu'on ne saura jamais à la prise)

Djooh
Membre
Membre
Messages : 38
Enregistré le : 31 mai 2012, 21:49

Coupe-bas sur basse (live)

Message par Djooh » 22 mars 2019, 21:28

Ok merci Ziggy, mais je parlais plutôt d'une prise direct en fait pas d'une repique avec micro, chose que je ne fait jamais c'est trop galère pour du home studio quand t'as pas une acoustique adapté, je branche direct la basse dans la carte son, mais sur la courbe de fréquence je remarque que ça descend vraiment très bas dans le grave avec une légère pente autour des 50hz mais même à 20hz la courbe monte à 0db.

En tout cas j'ai de bien meilleurs résultats en utilisant les presets d'EQ et de compression que tu indique dans les fiches, ça m'est d'une grande utilité merci :)

Répondre