PRESTAS TELECHARGER
Jeudi le 24 Avril à 23:16 H
Logo

Mes Dossier Techniques des Trucs et Astuces pour la Sonorisation, la Prise de Son et l'Utilisation des Effets

Thomann
Navigation
HOME
RETOUR
RECHERCHER
Fiches & Articles
Accueil
Amplis
Amplis_part2
Ampli_guitare
Balance
Compression
Connectiques
Console
Decibels
Delay
Egalisation
 -Enceintes
Frequences
Gate
Larsen
Micros
Micros_choix
Micros_placer
Mix
Phase1
Phase2
Processeur
Retours1
Retours2
Reverbe
Sono
Spatialisation
Électricité
Cables
Distribution
Electricite
Electricite2
Electricite3
Fiches
Fiches1
Fiches2
Eclairage
Impedance
Multibroche
Diffusion
Intro
Survol
Propagation
La WST
Les Sources
Details Techniques
Calculer
Deci_hexa1
Deci_hexa2
Dp_factor
Dp_factor2
Driverack
Filtre1
Filtre2
Filtre3
Filtre4
Niveaux1
Niveaux2
Sym_asym1
Sym_asym2
Testeurs
Les Calculateurs
DB en Volt
Distance Temps
Frequence-Distance
BW-Q
Absorption-Distance
Air Absorption
Note en Hertz
Reverberation
Autres...
SONOPRATIQUE
...à suivre

Vous pouvez consultez ces fichiers en ligne ou les télécharger. Mais ne les piratez pas. Pas de publication ni de reproduction. Malheureusement je trouve parfois mes articles, publiés sur d'autres sites, sous d'autres noms - et sans mon autorisation, ce qui est illegal!!

Enceintes

Haut-Parleur - Filtre - Types d'Enceintes - Facade/Retour - Rendement - Conseils pratiques - Références - Branchements et Spécifications - Autres Liens
(cliquez sur un thème)


Pour les plus courageux d'entre vous, je vous ai déniché les plans originaux de constructions de quelques enceintes JBL (4755, 4770 et SUB - publié par JBL avec tous les détails - en anglais) . C'est en téléchargement ici . -- Et si vous cherchez d'autres liens d'Internet pour la construction d'enceintes, cliquez ici. Mon article est inspiré en partie des excellentes fiches techniques de Samuel Corde


Introduction

Il y a trois familles d’enceintes.
Les enceintes Hi-Fi, les enceintes d’écoute de studio et les enceintes de sonorisation !

Les enceintes Hi-Fi
Je ne parlerai pas ici de la Hi-Fi, sauf ceci : bien que certaines enceintes Hi-Fi, si elles sont de bonnes qualités, peuvent aussi servir comme enceintes d’écoute pour un home-studio, n’essayez surtout pas de faire de la sonorisation avec, car vous allez les cramer à coup sûr !

Les enceintes d’écoute de studio
Ces enceintes servent à écouter l’enregistrement en studio et elles ont généralement une réponse de fréquence très linéaire et neutre afin de pouvoir juger le plus objectivement possible du matériel sonore à enregistrer ou à mixer.
Comme je l’ai dit plus haut, certaines enceintes de Hi-Fi fonctionnent très bien dans ce sens, mais il faut savoir que la Hi-Fi gonfle en général les basses et creuse les médiums ce qui est très agréable à l’oreille mais pas du tout neutre. Vous risquez alors de faire un mix tout à fait satisfaisant sur ces enceintes, mais qui est mou et nasillard dès qu’on l’écoute sur un poste baladeur ou un poste d’autoradio… !
On distingue les enceintes ‘near-field’ ou monitors de proximité, des enceintes de monitoring normales.
Les premières sont généralement de petites taille avec un rendement des graves limité et on les utilise pour avoir un aperçu du rendu sur des baladeurs, des auto-radios etc. (une référence très connue est la NS 10 de Yamaha). Pour des petites bourses, cela peut suffire pour un home-studio.
En studio, il y a toujours un deuxième système de monitoring, souvent bi-amplifié (donc avec des caissons de graves séparés) pour bien capter l’étendue et le plein rendement du spectre sonore !

Les enceintes de sonorisation
C’est surtout de ces enceintes-là, que je vais parler dans cette fiche technique !
Vous vous êtes certainement déjà demandé, quelle peut être la différence monstrueuse entre une enceinte à mille balles et une autre à vingt mille (ou plus !) pour justifier un tel écart de prix, car ce n’est quand même rien d’autre que six planches avec un ou deux haut-parleurs….

(retour-sommaire)

LES HAUT-PARLEURS

Sans rentrer trop dans les détails, voici un court descriptif des différents composants d’un H.P..

LE CHASSIS (1) :
Le châssis d’un H.P. bon marché est fait en tôle.
Le chassis doit supporter l'aimant (4) et il doit surtout pas resonner ni bouger, même à très fort volume. La tôle perturbe facilement le champ magnétique de l'aimant et peut donc avoir une influence plutôt négative sur le rendu du son. Je vous rappelle que le son est produit par le mouvement de la bobine (qui fait bouger la membrane) dans un champ électromagnétique.
Une bien meilleure solution est un châssis en alliage moulé :
Un H.P. Pro a toujours un châssis en alliage qui offre tous les avantages : robuste, beaucoup moins résonnant, anti-magnétique, etc... mais, c’est forcément plus cher que la tôle.

SUSPENSION (2) :
La suspension tient la membrane en place, tout en lui donnant assez d'élasticité pour pouvoir resonner et donc produire un son. En Hi-Fi, elle est faite de caoutchouc ou de mousse et pour la sonorisation en tissu (car plus rigide et résistant).
On trouve souvent une deuxième suspension (c’est l’espèce d’accordéon qui se trouve pres du centre de la membrane et qui la relie au châssis) qu'on apelle alors spider ou suspension de centrage. Elle sert à tenir la bobinr parfaitement centrée pour éviter toute friction ou echauffement. Une autre fonction du spider est d'appliquer une force contraire aux déplacements de la membrane. L'élasticité du spider permet de définir la fréquence de résonance du H.P.

LA MEMBRANE (3) :
C'est elle qui pousse l'air et qui produit donc des sons audibles.
On peut dire que plus la surface de la membrane est grande, plus elle rendra les graves (puisque les frequences graves nécessitent beaucoup de deplacement d'air!). Par contre, plus la membrane est grande, plus elle sera lourde aussi et elle aura donc du mal à rendre les fréquences aiguës. En Hi-Fi, on utilise des produits très légers (Kevlar, Carbone, Polyester), mais qui se déchirent facilement à forte puissance. En sono, on utilise la fibre de cellulose qui est très résistante.
Les H.P. bas de gamme ont des membranes en carton qui s’abîment facilement, les membranes haut de gamme sont extrêmement résistantes, légères et insensibles à l’humidité ! (exemple: PHL-Audio fabrication française qu'on trouve entre autre dans les enceintes APG)

L'AIMANT (4) :
La taille de l'aimant n'est pas seule responsable du rendement du H.P. La qualité de l'aimant et donc sa force magnétique sont beaucoup plus important que sa seule taille.
Donc ceci dépend du matériau utilisé et la façon dont il a été magnétisé...
un bon aimant coûte très cher.

LA BOBINE (5) :
La puissance du H.P et son rendement dépendent entre autre du diamètre de la bobine. La bobine, pour produire du son bouge énormement et sechauffe donc forcement. Dans le haut de gamme on trouve des matériaux et une qualité de fabrication qui font que la bobine encaisse facilement ce dur travail. Les HP bas de gamme grillent facilement leur bobines, le prix étant souvent (mais pas toujours!!) directement lié avec l'espérance de vie du HP.

BORNES DE BRANCHEMENT (6):
Cest ici qu'on branche la sortie de l'ampli pour alimenter la bobine avec un courant altérnatif, qui la fera bouger ensuite.


Un H.P. de 12 pouce d’entrée de gamme coûte dans les 30 euros ; un 12 pouces haut de gamme atteint facilement les 300, 400 euros (voire plus !). Mais une bonne enceinte ne se résume pas à un bon haut-parleur !
Il y a aussi l'ébénisterie, le filtre et l'association judicieuse des différents H.P. d'une enceinte qui font que ça sonne ou que ça ne sonne pas !
Et n’oubliez pas que la bonne qualité d'une enceinte dépendra aussi de son utilisation.L’ÉBÉNISTERIE
L’ébénisterie a une grande influence sur le son et le rendement d’une enceinte. Croyez-moi, en vissant quelques planches ensemble et en y mettant les meilleurs H.P. du monde, vous n’aurez pas pour autant un bon son !
Déjà, le choix du bois est très important, car la vibration de la caisse peut soutenir ou détruire le rendement du son ! Généralement on utilise du contre-plaqué de bois tendre (bouleau de Finlande – mais qui est cher !) et le son n’est certainement pas pareil avec un contreplaqué premier prix ou de l’aggloméré qu’on trouve dans les baffles bas de gamme.
Le volume et la forme de la caisse ainsi que l’emplacement et la taille d’éventuelles ouvertures sont importants aussi !
Bois ou Plastique ?
Depuis quelques années on voit de plus en plus apparaître des caisses moulées en plastique. Ceci a évidemment pas mal d’avantages !
D’abord, c’est moins cher que le bois et moins lourd, et surtout ces caisses ne craignent pas l’humidité et sont souvent plus résistantes que leurs sœurs en bois.
Mais le plastique ne résonne pas pareil et esthétiquement ces enceintes ne sont pas les plus réussies.
De toute façon le plastique est pour l’instant réservé aux enceintes de petite taille et tout le haut de gamme se fait toujours en bois !
Vous trouverez plus de détails sur les haut-parleurs sur le site de B.Corde

(retour-sommaire)

LE FILTRE

Le filtre doit séparer le signal général en plusieurs tranches de fréquences, afin d’envoyer à chaque composant un signal spécifique. Ceci d’un côté pour protéger les maillons faibles (les tweeters et trompettes d’aigus seraient vite détruits s’ils devaient rendre des graves puissants) et de l’autre côté pour ne pas troubler les gros travailleurs que sont les boomers médiums ou graves qui de toute façon ne pourraient pas rendre les aigus et seront donc plus efficaces sans avoir ces fréquences à gérer !
On parle de filtre passif quand il est placé après l’ampli (en général dans l’enceinte) pour les enceintes full-range ou pour les satellites pour séparer le moteur d’aigus des H.P. médiums :

PASSIF

On parle de filtre actif quand il est placé avant les amplis (en rack externe ou des fois intégré dans l’ampli) pour séparer les différentes voies à amplifier :

ACTIF – 2 VOIES (bi-amp)

Il faut donc pour chaque voie un ampli.
Dans notre exemple, il y aura donc aussi un filtre passif dans l’enceinte satellite pour séparer le moteur d’aigus du H.P. médium.
Le filtre est une pièce maîtresse pour l’enceinte, car tout signal qui passe dans un filtre (qui est fait de résistances, de condensateurs, de bobines etc.) subit des déphasages ce qui veut dire qu’au pire, certaines fréquences vont s’annuler et le son sera très pauvre !
Son rôle est donc d’une part de protéger les composants et d’autre part de faire en sorte que l’ensemble sonne cohérent et riche sans aucune perte !
Les bons filtres intègrent souvent des limiteurs et toute une panoplie d’électronique pour pouvoir aller au maximum du rendement de l’enceinte et de l’ampli et sont des fois dédiés à des enceintes d’une marque ou d’une référence. On parle alors de processeurs et de système processé. Ces systèmes ont un rendement et une qualité sonore bien supérieurs aux systèmes normaux !
Ce sont donc ces trois composant (haut-parleur, ébénisterie et filtre) qui sont étudiés par les constructeurs pour obtenir le meilleur résultat possible et ça demande énormément d’expérience et beaucoup de technique !
Pour l’enceintes très haut de gamme, on paye d’une part pour la qualité des composants, mais aussi pour les années d’études et de développement qui se cache derrière le produit final !

(retour-sommaire)

LES TYPES D'ENCEINTES

On distingue différents types d’enceintes et chaque type a des avantages et des inconvénients

Enceintes "CLOSES” :
C’est une caisse fermée et étanche. L'air enfermé va amortir le déplacement de membrane du haut-parleur et agit comme un compresseur. L'avantage majeur est une bonne nervosité avec toutefois une compression naturelle pour certaines frequences. L'inconvénient est que le rendu des frequences n'est pas très homogène et dépend en partie de la résonance de l'enceinte ce qui veut dire qu’elle semblera plus ou mois puissante selon les fréquences rendues. On utilise ces enceintes surtout pour les instruments comme la guitare mais rarement en sonorisation.

Enceintes "BASS-REFLEX” :
C'est la plus courante, elle a une caisse dans laquelle il y a une ou plusieurs ouvertures qu’on appelle évent. Cet évent permet une circulation de l'air entre l'intérieur de la caisse et l'extérieur à travers un tunnel ou un tube. On gagne en tenue en puissance du H.P.
Le son qui sort à l'arrière du H.P. n'est pas compressé comme dans une enceinte close, mais va sortir par les ouverture d'évent des fois même accéléré par un petit tunnel et va onc renforcer certaines frequence de l'enceinte (généralement les graves..). L'ensemble des avantages a malgré tout un grand inconvénient : C'est très complexe à calculer pour obtenir un rendement optimisé!

Enceintes "CHARGÉS de PAVILLON” :

Tous les H.P. à petites membranes, responsables des aigus (moteur) sont généralement chargés d’un pavillon conique (trompette) qui sert d’amplificateur de propulsion. L’air y est propulsé et accéléré et le son sortira plus fort et sera envoyé plus loin.
Dans des gros systèmes de sonorisation (surtout en plein air) on utilise le pavillon conique aussi sur les haut-parleurs des médiums et des graves. On parle alors d’enceintes longue portée.

Enceintes "COAXIALES” :
On en voit de plus en plus de ces enceintes coaxiales qui ont l’avantage d’un son et d’une diffusion très équilibré et homogène. Le principe est simple : un moteur d’aigu (tweeter) est monté au centre d’un H.P. médium/grave. Le son des deux H.P. sort donc simultanément sans déphasage avec une linéarité à toute épreuve. Ce système est surtout utilisé en retour de scène mais aussi pour de petits systèmes de club à courte ou moyenne portée.

FULL-RANGE et MULTI-AMPLIFICATION

Une enceinte full-range doit être capable de rendre tout le spectre sonore à elle toute seule. Généralement on y trouve une trompette pour les hauts médiums (plus des fois des tweeter supplémentaires pour les extrêmes aigus) et un ou deux H.P. pour le bas du spectre, le tout étant amplifié par un seul ampli.
Ces enceintes suffisent pour sonoriser les voix ou un groupe acoustique, traditionnel ou jazz, mais difficilement pour un groupe de rock, car le rendement des graves très puissantes et gourmandes pomperont la plus grande partie de l’énergie de l’ampli et de l’enceinte et vous n’aurez pas de réserves pour passer la voix ou des instruments sensibles.
On utilise dans ces cas la bi-amplification ou dans des grandes installations la multi-amplification à trois ou quatre voies ! ce qui veut dire qu’on utilisera pour chaque tranche de fréquences des amplis et des enceintes dédiés !
Comme ça, les voix qui sortiront des satellites mid/high ne seront pas dérangées par le son énorme de la grosse-caisse ou de la basse qui lui sera envoyée aux caissons graves et par là on gagnera en clarté, rendement et puissance sonore.
(voir les schémas pour les filtres plus haut)

(retour-sommaire)

FAÇADE ou RETOUR

Il y a, bien entendu, des différences entre les enceintes de façade et de retour.
Bien que beaucoup de fabricants proposent aujourd’hui des enceintes hybrides pouvant servir les deux applications (et souvent ça marche plutôt bien !), on peut retenir ceci :
En utilisant des enceintes de façade en retour, on rencontrera beaucoup plus de problèmes de larsen qu’avec les enceintes dédiées qui ont souvent une courbe de fréquence corrigée pour éviter les larsens tout en restant performantes en écoute de proximité.
Par contre les enceintes de retour ont souvent un moins bon rendement (notamment dans les graves et les aigus) en moyenne portée et une courbe de fréquence un peu tordue.

RENDEMENT et SENSIBILITÉ

Que peuvent nous dire ces chiffres de rendement et sensibilité sur les performances d’une enceinte ?
Il y a deux mesures de rendement, qui d’ailleurs sont toujours données en décibel.
La sensibilité de rendement (1W/1M) qui nous dit combien de dB l’enceinte ou le haut-parleur émet à 1 mètre de distance quand on l’alimente avec 1 watt ;
Et le rendement de puissance ou SPL qui nous renseigne sur les décibels obtenus (toujours à un mètre) à l’alimentation optimale (continu) ou en crête (peak)
Cette toute dernière mesure ne nous apprend pas grand-chose car même si un H.P. peut momentanément encaisser 4 fois sa puissance nominale et donc avoir un rendement en crête extrêmement élevé, cela le fatiguera forcément très rapidement et il n’aura plus aucun rendement au bout de quelques secondes ou minutes… !!!
C’est la sensibilité de rendement (1W/1M) qui doit nous intéresser et qui en dit long sur l’efficacité d’une enceinte.
Pour un H.P. de 12 ou 15 pouces un rendement de 97 à 99 dB est une bonne valeur.
Un moteur d’aigus devrait avoir 104 à 107 dB.
Une enceinte de sonorisation digne de ce nom devrait se trouver entre 97 et 100 dB de rendement ; les enceintes pros de haut de gamme atteignent souvent 103 dB et plus.
Pour un caisson sub qui se veut efficace 103 à 106 dB est une bonne valeur.
Sachez que 3 dB correspond à un doublement de puissance, donc un H.P. de 96 dB a besoin du double de watts par rapport à un 99 dB pour rendre le même volume sonore !
Le rendement SPL (donc en plein fonctionnement) se calcule alors très facilement.
Sachant que 3 dB égalent doublement de watt, on fait une addition simple :
2 watts = 3dB ; 4 watts = 6dB ; 8 watts = 9dB ; 16 watts = 12dB ; et ainsi de suite…250 watts = 24 dB et 500 watts = 27 dB etc.
Si nous comparons maintenant deux enceintes à 500 watts, une avec un rendement de 97 dB, l’autre avec un rendement de 103 dB, on peut calculer que la première rendra 124 dB en pleine puissance et l’autre 130 dB. La deuxième sera donc carrément deux fois plus fort (6 dB = doublement du volume subjectivement entendu !) ou, vu d’un autre côté ne nécessitera qu’un quart de la puissance (125 watts !!) pour rendre la même pression sonore que sa petite sœur !!

(retour-sommaire)

CONSEILS PRATIQUES

Venons enfin à la pratique après toute cette théorie technique !
Vous voulez vous lancer dans la sonorisation pour les copains ou votre propre groupe et vous cherchez la sono idéale avec le son qui tue !

Vous devez d’abord bien définir vos besoins car chaque enceinte a son utilisation préconisée et les systèmes universels n’existent pas.
Des enceintes bas de gamme peuvent suffire pour un disco-mobile (et encore…) ou un techni-val, mais croyez-moi vous n’en tirerez rien de bon en sonorisation !
Quand vous commencez à acheter pensez aussi à plus tard, c’est-à-dire choisissez un système évolutif qui restera cohérent quand vous rachèterez d’autre matos.
Au concret maintenant :
Pour sonoriser un groupe acoustique du style trad ou jazz où il y a essentiellement des voix et quelques instruments (acoustiques) à passer, les enceintes de 300 watts, avec un 12 pouces (31 cm) et une trompette 1 pouce seront le bon choix. Le H.P. 12 pouces est particulièrement adapté à rendre la voix, par contre il descend rarement en dessous de 80 Hertz et rend donc moins bien les fréquences graves.
Pour cette raison, on choisit plutôt le 15 pouces (38 cm) à la place, qui lui, peut descendre jusqu’à 50 hertz. Les enceintes 15/1 sont souvent un peu plus puissantes et encaissent en règle générale 500 à 700 watts. Avec une paire d’enceintes comme ça vous pouvez déjà arroser une petite salle de 200 personnes et même y mettre un peu de batterie (sans en mettre trop car vous seriez vite à court de watt et engendreriez des saturations)
Les enceintes ‘pro’ sont souvent équipées d’une trompette 2 pouces ce qui rend les médiums très puissants. Ces enceintes sont par contre souvent bi-amplifiées ce qui veut dire qu’on a besoin d’une part d’un filtre actif ou d’un processeur et d’autre part d’un deuxième ampli pour alimenter le 15 pouces et la trompette séparément, ce qui rend la chose bien entendu relativement chère !
Là où ça commence à sonner grave c’est quand on prend des enceintes 2 x 15 plus trompette 1 pouce. Ces enceintes encaissent facilement 500 à 1000 watt et si vous avez l’amplification qui suit, vous pouvez déjà sonoriser un groupe de rock dans une petite salle.
Ne vous laissez pas apater par ces enceintes 2 x 38 avec trompette pièzo, qu’on trouve à 1000 balles en VPC ! Ça ne vaut pas un clou !
À partir de là il vaudrait mieux penser bi-amplification (ou mieux encore : système processé) au lieu d’empiler n’importe comment les enceintes…
On parle alors de satellites pour le médium/aigu et de caissons graves pour les basses.
En satellites, on utilise souvent les 12/1 ou les 15/1 (plus rarement les 10/1) et en caissons soit les 1 ou 2 x 18 pouces (46cm) ou les 2 x 15.
Avec 4 satellites de qualité et 2 ou 4 caissons, vous sonorisez facilement une salle de 600 personnes ou un plein air avec 400 personnes.
Pour encore plus de patate, il faut viser plus haut et d’abord aller rendre visite à son banquier, car niveau prix, ça ne rigole plus !
Dans un système actif trois voies, on trouve des caissons sub-graves (généralement des 2 x 18 pouces / 1000 watts – comptez 3000 euros pièce), des caissons équipés en 12 ou 15 pouces pour les médiums et les trompettes 2 pouces pour les haut-médiums - aigus ; comptez 3000 à 4000 euros par tranche de 1000 watt (sans les amplis, bien entendu !).
On calcule en gros 4000 watts par 500 spectateurs.

(retour-sommaire)

QUELQUES RÉFÉRENCES

Le choix des petits systèmes performants est très vaste et chaqu'un peut trouver aujourd’hui exactement ce qu’il lui faut (si toutefois, il sait ce dont il a besoin…) !
Je ne peux évidemment pas référencer tous les systèmes, mais je parlerai d’un choix (un peu restreint) de matériel que je connais bien pour avoir travaillé avec !

LES ENCEINTES 12/1

GRANIT
La S12.1 MK ll est une enceinte très puissante avec un super rapport qualité / prix. Elle encaisse 350 à 700 watt pour un rendement de 100 dB et rend de belles bas médiums puissantes. Elle coûte dans le 1000 euros, un bon choix pour tous les styles musicaux.

H K – AUDIO
HK-Audio propose des produits d’entrée et moyen de gamme avec un excellent rapport
qualité/ prix. Le choix est très étendu et on trouve facilement son système. Les composants sont des H.P. et moteurs EMINENCE qui sont assez robustes et en cas de casse facilement remplaçables. HK reste certainement un des meilleurs choix pour ceux qui ne peuvent pas s’offrir du APG, Martin Audio, Nexo etc.… !
Tous les systèmes sonnent assez cohérents avec toutefois une certaine agressivité dans les médiums (2 à 3 kHz) qui demandent correction avec un EQ. En échange, les voix sortent toujours nettes et claires et on n’a pas de mal à les mettre bien devant !
La LP-112 de la série Linear-Pro est certainement le meilleur choix dans cette gamme de prix (500 euros) et dans la série PREMIUM on trouve la PR 112 qui est un peu moins chère.
La série Classic Line qui proposait des enceintes très correctes à petit prix est arrêtée aujourd’hui.
HK-audio est en constante évolution et on peut leur reprocher le manque de continuité des séries. Celles-ci se succèdent à une telle vitesse (et certaines disparaissent aussi vite qu’elles sont apparues) qu’on a un peu de mal à s’y retrouver !

MARTIN AUDIO
C’est certainement la marque la plus connue en sonorisation. C’est un dinosaure – actuel et présent sur les grands plateaux depuis 40 ans - qui a véritablement crée un son Martin Audio, ce son hyper-puissant avec des puissants bas-médiums et sans la moindre agressivité dans les haut-médiums.
Martin Audio sort aujourd’hui un petit système club qui fonctionne très, très bien avec ou sans processeur. C’est la série Blackline. La MA F12 et une enceinte 12/1 à 300 watts avec un rendement de 97 dB et qui coûte moins de 1000 euros.
La MA h3 est une 10/1 avec un rendement de 103 ( !) dB et un prix de 1900 euros. Elle a déjà le vrai son Martin Audio, mais nécessite forcément un renfort de graves.

PEAVEY
La série HYSIS de Peavey fonctionne assez bien et c’est le seul que je peux conseiller. Les produits des autres séries (EUROSYS etc.) ne sont, à mon avis, pas bons.
La HYSIS 1 XL fonctionne très bien pour l’acoustique et les voix, mais reste malgré ses 300 watts un peu faiblarde. Mieux vaut choisir la Hysis II

YAMAHA
La série CLUB est un très bon choix pour les petites bourses. La S-112-IV (pour la façade) et la SM-12-IV (pour le retour) sont de bonnes enceintes de 300 watt avec un rendement de 97 dB. Elles ont un son assez chaud et peu agressif. Elles s’adaptent facilement à tous les styles musicaux et sont assez polyvalentes. Par contre elles ont tendance à s’essouffler vite et je conseillerai plutôt une S-115 qui a plus de coffre !
Son prix : 500 euros la paire !
Il y la même chose bien moins cher avec une trompette pièzo à la place du moteur 1 pouce, mais ce n’est pas bon (référence : S12-e)

LES ENCEINTES 15/1 et 15/2

ELECTRO VOICE
EV propose des systèmes performants dans le haut de gamme, mais qui sont souvent excessivement chers.
Un système avec satellite et caissons sub, mais qui peut fonctionner en passif full-range (donc avec un seul ampli et sans processeur) est le ELIMINATOR-E. Les satellites sont des 15/1 et dans le caisson on trouve un 18 pouces. Un kit de base (2 caissons, 2 satellites) encaisse 1500 watts (4 kW en crête !) et ça sonne plutôt bien pourvu qu’on ait un ampli puissant pour alimenter le tout. Le prix : environ 600 euros par enceinte.

GRANIT
La MP 15 et une enceinte PRO très puissante avec un moteur d’aigu 2 pouces. Elle est bi-amplifié et encaisse 450 à 1200 watt pour un rendement de 100 dB pour le 15 pouces et 200 à 300 watt pour un rendement de 108 dB pour le moteur 2 pouces. Ça sonne déjà très, très bien, mais elle a son prix (2100 euros)

H K – AUDIO
Les séries Linear Pro et Premium Séries proposent des enceintes de très bonne facture et pas très chères pour la qualité et la puissance proposée.
Voir aussi les propos plus haut (enceintes 12/1)

JBL
Il y a plusieurs séries d’entrée de gamme qui fonctionnent plutôt bien avec un bon rapport qualité / prix, bien que la question de goût se pose. Les enceintes JBL ont un son très clair jusqu’à agressif et une réponse neutre et froide, ce qui agace certains. Personnellement je n’aime pas beaucoup ce phénomène JBL qui fait qu’on trouve facilement un son disco mais qu’il manque toujours quelque chose pour faire un bon son rock.
Les séries SR et TR offrent cependant un grand choix d’enceintes assez performantes et pas trop chères. La TR 125 est une 15/1 avec un rendement de 99 dB et 250 Watts pour 400 euros. Une TR 225 – donc avec 2 15 pouces et un moteur 1 pouce fait 500 watt et coûte 600 euros)
La EON-15 G2 est une enceinte bi-amplifiée et absolument universelle. Elle fait 400 watts (300 pour le 15 pouces et 100 pour le moteur) et intègre également un pré-ampli – on peut donc directement brancher un micro – et une égalisation deux-bandes. La caisse est en plastique et insensible aux chocs et à l’humidité et elle est utilisable en façade comme en retour.
Son prix : 1000 euros / pièce ! Attention si vous comptez acheter ces enceintes (surtout d’occase..) que ce soit bien une G2, car il existe des EON 15 première génération qui n’ont rien ou très peu à voir avec cette série et qui ne sont vraiment pas bonnes !!

MARTIN AUDIO
Comme je l’ai dit plus haut Martin Audio et LA référence en matière de diffusion / sonorisation. Ils ont véritablement crée un son Martin Audio, ce son hyper-puissant avec des puissants bas-médiums et sans la moindre agressivité dans les haut-médiums.
Martin Audio sort aujourd’hui un petit système club qui fonctionne très bien avec ou sans processeur. C’est la série Blackline. La MA F15 et une enceinte 15/1 à 400 watt en continue et 1600 ( !) watts en crête, elle a un rendement de 99 dB et coûte moins de 1300 euros.
La MA H2 est une 10/1 avec un rendement de 103 ( !) dB et un prix de 1900 euros. Elle a déjà le vrai son Martin Audio, mais nécessite forcément un renfort de graves.
La MA H3 est une enceinte avec un 15 pouces, un 10 pouces et un moteur 1pouce, tous chargés en pavillon avec un rendement de 104 (!) dB. Elle est forcément bi-amplifié et elle a le vrai, gros son Martin Audio, mais elle a aussi son prix : 3000 euros / pièce

PEAVEY
La série HYSIS de Peavey fonctionne assez bien et c’est le seul que je peux conseiller. Les produits des autres séries (EUROSYS etc.) ne sont à mon avis pas bons.
La HYSIS 2 XL fonctionne très bien et c’est un bon compromis pour une petite bourse. Elle encaisse 350 à 700 watts et son son un peu médium la destine plutôt au rock. C’est vrai qu’elle manque un peu de clarté et de définition, mais le son est très puissant sans agressivité. Elle coûte dans les 450 euros.
Pour ceux qui ont besoin de plus de woumm, il y a la HYSIS 4 avec deux boomers de 15 pouces et une trompette 1 pouce. Elle encaisse 700 à 1200 watt et elle suffit déjà pour sonoriser un groupe complet. Elle a le gros son sans aucune agressivité avec toute de même le manque de définition qu’on trouve souvent chez peavey et coûte dans les 900 euros pièce.

YAMAHA
La série CLUB est un très bon choix pour les petites bourses. La S-115-IV (pour la façade) et la SM-15-IV (pour le retour) sont d’excellentes enceintes de 500 watt avec un rendement de 99 dB. Elles ont un son très chaud avec des graves bien rondes (ce qui peut déranger certains !) et très peu d’agressivité. Elles s’adaptent facilement à tous les styles musicaux et sont assez polyvalentes. En retour, elle sortent la grosse patate sans poser beaucoup de problèmes de larsen !
Leur prix : 760 euros la paire ! !
Il y a la même chose bien moins cher avec une trompette pièzo à la place du moteur 1 pouce, mais ce n’est pas bon (référence : S15-E)LES

(retour-sommaire)

ENCEINTES COAXIALES

APG
La DS 12 et surtout la DS 15 sont devenues des standards en sonorisation et en retour.
Ces enceintes sont hyper linéaires, ce qui fait qu’on peut absolument tout faire avec. Du jazz au rock en passant par le disco, tout sonne avec ces enceintes et elles demandent très peu de corrections EQ. Un très bon choix pour ceux qui cherchent des enceintes polyvalentes !
Les prix : 1200 euros pour la DS 12 et 1500 pour la DS 15. APG est fabriqué en France.

CHRISTIAN HEIL
C’est le top, le très haut de gamme et en plus fabriqué en France. Le son est extrêmement précis et puissant et le rendement très élevé.
La MTD 112 et la MTD 115a sont des enceintes coaxiales avec un moteur 2 pouces en aigu et un 12 pouces pour la 112 et un 15 pouces pour la 115. Ça marche vraiment très bien et les prix sont tout à fait justifiés. (1900 et 2200 euros ttc respectivement)
Le processeur en option (1000 euros) est obligatoire pour la protection et un rendement optimal.

GRANIT
La VS12 et la VS 15 sont des enceintes passives avec un moteur 2 pouces et qui peuvent servir aussi bien en façade qu’en retour avec une préférence pour l’utilisation en retour ! Ils encaissent 400 à 800 watts avec un rendement de 100 dB et ont un très bon son puissant.
La VS 12 est largement suffisante comme retour de chanteur tandis qu’un batteur préférera certainement la VS 15 (grosse-caisse oblige)
Les prix :1300 euros pour la VS 12 et 1500 pour la VS 15LES

CAISSONS SUB-BASSES

Tous les fabriquants proposent des caissons graves et l’on n’est pas forcément obligé d’utiliser la même marque pour le caisson et les satellites, sauf évidemment s’il s’agit d’un système avec processeur car ce dernier est forcément étalonné sur un ou plusieurs caissons bien spécifiques !
Un bon caisson efficace est toujours cher ! Oubliez le caisson sub à mille balles ! Ça ne vaut rien !
Comptez dans les 1500 euros pour un caisson qui fonctionne convenablement et le double pour un caisson ‘pro’ (APG, Nexo, Christian Heil, Apogee etc. …)
Pour savoir de quoi je parle, il faut réellement avoir entendu – et senti !! – la différence entre un vrai et un faux caisson sub-basse.
Pour choisir entre 15 et 18 pouces, il faut savoir que des 18 pouces peuvent rendre les fréquences de 25 Hertz c’est-à-dire l’inaudible mais physiquement très impressionnantes. Le 15 pouces s’arrête généralement autour de 50 hertz. C’est toujours très honnête et ça suffit pour rendre des graves rondes et chaudes mais physiquement ce n’est pas la même sensation.
Pour un groupe de rock, il faut au moins deux caisson de double-15 ou un caisson de double 18.
Pour le disco, la variété ou le play-back deux caissons de simple 15 ou 18 rendront déjà bien.

LES SYSTÈMES PROCESSÉS

APG
On peut se faire un système processé à base de DS 15 (15/1) ou DS 15 S (15/2) et de caissons graves. Le processeur pour cela coûte 900 euros et c’est clair , précis et puissant. Je tourne avec un petit système de 3 kW (4 DS15 ; 2 subs double 15) et ça fonctionne vraiment très bien pour absolument tous les styles musicaux ! Comptez dans les 13000 euros pour un tel système – processeur et amplis compris !
Sinon APG propose ses systèmes MATRIX (apg – matrix 3000 ; 4000 ; et 9000), qui font mondialement référence. Les chiffres donnent la puissance du système de base (c’est-à-dire 2 subs et deux satellites)
Un système 3000 par exemple coûte 11000 euros (avec processeur – sans amplis)

APOGEE
Apogee propose plusieurs systèmes processés et les petits systèmes comme la série Artist fonctionnent très très bien. L’inconvénient est le prix, car ces systèmes haut de gamme sont très chers. Comptez 17000 euros pour un petit système de base (2,5 kW processeur et amplis compris)

CHRISTIAN HEIL

C’est le top, le très haut de gamme et en plus fabriqué en France. Le son est très précis et puissant et les systèmes ARC et V-DOC sont des références mondiales en sonorisation. Comptez 4000 euros pour une enceinte ARC et 3000 euros pour un caisson sub.
La MTD 112 et la MTD 115a sont des enceintes coaxiales avec un moteur 2 pouces en aigu et un 12 pouces pour la 112 et un 15 pouces pour la 115. Ça marche vraiment très bien et les prix sont tout à fait justifiés. (1900 et 2200 euros ttc respectivement)
Le processeur en option (1000 euros) est obligatoire pour la protection et un rendement optimal.

H K – AUDIO
Le point fort de HK Audio est la gamme des systèmes ‘clé en main’ !
Ce sont des systèmes complets (avec filtre/processeur, amplis et câblage) qui sont très cohérents et surtout très pratique et économiques !
LUCAS est le plus petit de ces systèmes. On y trouve un caisson grave (15 pouces) et deux satellites (8 pouces et tweeter). Les amplis et le filtre se trouvent dans le caisson basse et l’ensemble délivre 600 watts avec un rendement de 97 dB.
Attention, ce système est destiné au petit disco-mobile ou aux chanteurs à play-back. Pour sonoriser un groupe c’est un peu léger. (dans les 2000 euros)
ELIAS est la gamme au-dessus et l’on y trouve un H.P. 10 pouces avec un moteur 3/4 de pouce dans les satellites et deux caissons basses. Le tout fait 900 watts, avec un meilleur rendement. C’est un système pour le disco, la variété et des groupes pas trop gourmands en puissance, mais qui ont quand même besoin de graves. (dans les 3000 euros)
ACTOR se propose à tous les styles musicaux et avec ce système, vous sonorisez déjà un groupe de rock sans problème. 4 caissons graves avec des 15 pouces et deux satellites en 12/1, le tout délivre 2400 watts, et avec ça vous arrosez une salle de 400 personnes ou un petit plein air sans aucun problème en sonorisation de groupe. Pour un disco-mobile, 1000 personnes auront de quoi se faire chatouiller le ventre. (dans les 6000 euros)
PROJEKTOR est le système haut de gamme de HK Audio. C’est du gros, du très puissant et du cher ! Les caissons ont des 18 pouces et les satellites sont des 12/2, le tout étant chargé en pavillon. Le système de base comporte 4 caissons graves et 2 caissons satellite pour une puissance de 3000 watts. Ce système est destiné pour le plein air ou les salles moyennes et grandes.
Pour tous les systèmes HK Audio, les composants sont des H.P. et moteurs EMINENCE qui sont assez robustes et en cas de casse facilement remplaçables. Tous les systèmes sonnent assez cohérents avec toutefois une certaine agressivité dans les médiums (2 à 3 kHz) qui demandent correction avec un EQ. En échange, les voix sortent toujours nettes et claires et l’on n’a pas de mal à les mettre bien devant ! (dans les 12000 euros)

NEXO
La PS-10 de Nexo est une enceinte avec un 10 pouces (27 cm) et un moteur 1 pouce. La trompette est adaptable en position façade ou retour. Le rendement est très clair et puissant et s’apprête particulièrement à la reproduction de la voix mais demande évidemment l’ajout de caisson sub-basse si on veut avoir des graves et sonoriser un groupe de rock par exemple. Comptez 2700 euros la paire – processeurs inclus.
La PS-15 est une enceinte avec un 15 pouces et un moteur 2 pouces. La trompette est adaptable en position façade ou retour. Elle encaisse facilement 1000 watts et plus..; rien qu’avec une paire de PS 15 ça bombarde bien et si en plus vous ajoutez des caissons graves vous obtenez un système très puissant avec des médiums qui roulent et vous chatouillent le ventre. Par contre la PS 15 a une nette prédestination disco et rock et manque particulièrement de précision pour les instruments acoustiques. Comptez 5600 euros la paire – processeurs inclus.

LES AUTRES MARQUES

Il y a évidemment encore beaucoup plus de fabricants d’enceintes, mais de parler de tous, remplirait sans problème un livre .
Parmi les marques réputées, je voudrais mentionner TURBOSOUND qui propose des systèmes très haut de gamme mais également très cher. Dans la même ligne il y a les fabricants allemends D & B – AUDIO TECHNIC, GAE et EAW, qui ont tous les trois une grande réputation mondiale.
Dans le monde des petits systèmes à la portée de toutes les bourses, il faudrait certainement parler de MACKIE qui s’y est fait une petite place. Ces systèmes fonctionnent et sont pas très chers – sans plus. COMMUNITY est un fabricant americain qui propose des enceintes assez puissantes à bon prix - même remarque : on en a pour son argent mais on est pas vraiment heureux avec… !
YORKVILLE, MONTARBO, DYNACORD, PROMANN, CELESTION, RCF etc. proposent certains produit pas mauvais du tout avec un bon rapport qualité / prix !
Je ne voudrais pas paraître médisant ; je me passerai donc de tout commentaire sur des PHONIC, EUROSYS, GHOST etc.
Je répète ce que j’ai dit plus haut : méfiez-vous des enceintes trop bon marchés ou vendu en kit. Un son mou comme une éponge sans coffre ni texture sera ce que vous obtiendrez de mieux, si toutefois l’enceinte survit au premier concert !
Bon j’exagère un peu (à peine), mais écoutez un bon système et comparez….

(retour-sommaire)

LES FICHES DE BRANCHEMENT et SPECIFICATIONS TECHNIQUES

JACK
Le jack 6,3 mm est souvent utilisé pour brancher les enceintes, mais n’est pas fiable pour ça, car il s’enlève facilement et peut créer des court-circuits
Sur jack Mono (enceintes), le conducteur H.P. + (rouge) se branche sur le tip et le conducteur H.P. - (bleu ou noir) sur le sleeve.
N’utilisez pas des câbles guitare pour brancher des enceintes. Vous risquez d’abîmer votre ampli !
XLR
Utilisé surtout pour tous les branchements symétriques l’XLR est aussi utilisé pour les branchements des enceintes où il est beaucoup plus sûr que le jack. D’abord parce qu’il a une sécurité qui le bloque dans la prise mais surtout car il n'y a aucun risque de court-circuit, donc une sécurité pour les amplis !
Toutes les XLR, mâle et femelles, châssis ou fiches sont gravées 1, 2, 3 directement sur la connectique. Repérez bien ces chiffres.
Si vous avez les notices techniques des matériels à connecter, vérifiez toujours le branchement préconisé par le fabricant, car bien que la masse soit toujours branchée sur le pin 1, les branchements des pins 2 ou 3 (chaud) peuvent êtres différents d’un fabricant à l’autre !

Branchement d’enceintes : conducteur H.P. – (bleu ou noir) sur pin 1 conducteur H.P. + (rouge) sur pin 2
(à vérifier dans la fiche technique de l’enceinte à brancher car il n’y a pas de norme ! !)
N’utilisez pas des câbles micro pour brancher des enceintes. Vous risquez d’abîmer votre ampli !

SPEAKON
C’est la fiche pro (lancé par le fabricant NEUTRIK et devenue standard) pour les branchements d’enceintes. La fiche est verrouillable et ne peut pas s’enlever accidentellement, elle peut recevoir des câbles de gros diamètre (jusqu’à 6 mm) et surtout ne peut pas produire de court-circuit si jamais on l’enlève en laissant l’ampli allumé !
Elle existe à deux, quatre et huit points de connexions. La fiche la plus répandue est cependant celle qui a quatre points.

Pour un branchement simple des enceintes :
le H.P. + est sur le +1 et le H.P. - sur le -1.
Pour un branchement des enceintes caissons grave :
le H.P. + est sur le +2 et le H.P. - sur le –2.
En bi-amplification, on utilise souvent un seul câble à quatre conducteurs
Les +1 et -1 sont pour les + et – des médiums aigus et d’une prise parallèle on ressort de l’enceinte avec un câble spécial qui envoie le signal via +2 et -2 aux enceintes
caissons graves + et – .
(ceci est à vérifier dans les notices techniques du matériel à brancher, car il n’y a pas de norme et bien que ce soit le bon branchement pour la plupart des systèmes, certaines sont branchées à l’envers, c’est-à-dire 1 pour le caisson grave et 2 pour le mid/high – exemple : GRANIT ou NEXO !)

Un ampli de 500 watt sous 4 Ohm délivre une tension de 45 volt et une intensité de 12 ampères.
Un câble d’un diamètre de 1,5 mm représente une résistance d’environ 3 Ohm / mètre.
Pour les connexions des enceintes, utilisez un conducteur de gros diamètre (2,5 mm minimum) si vous ne voulez pas laisser une grande partie de la puissance de l’ampli dans les câbles.
Pour l’exemple : avec un câble en 1,5 mm de diamètre et de 12 mètres de long branché sur une enceinte de 4 Ohms, vous perdrez 15 à 20 pour-cent de puissance en route.

Une histoire d’impédance

Tous les amplis supportent aujourd’hui des charges de 4 ou de 8 Ohms. Certains encaissent même des charges minimales jusqu’à 2 Ohms. L’impédance minimale à respecter est précisée dans le manuel de l’ampli ou sérigraphiée sur l’ampli même
L’impédance des enceintes connectées doit toujours être supérieur ou égal à la charge minimale de l’ampli. Les enceintes aujourd’hui sont soit à 4, soit à 8 Ohms (et rarement à 16 Ohms). On peut donc brancher n’importe quelle enceinte (sans crainte pour la charge d’impédance) sur un ampli. Le problème se pose quand on veut brancher plusieurs enceintes en parallèle sur un seul ampli. Si tu branches deux enceintes de 8 Ohms en parallèle, l’impédance tombe à moitié c’est-à-dire à 4 Ohms ! Ceci est acceptable pour pratiquement tous les amplis (sauf les très vieux d’il y a 30 ans !). Mais si on branche deux enceintes de 4 Ohms (ou par exemple quatre enceintes à 8 ohms) ensemble sur une seule sortie de l’ampli, l’impédance va tomber à 2 Ohms et là, la plupart des amplis ne suivront plus (l’ampli va chauffer et se mettre en sécurité ! !)

La formule exacte pour calculer l’impédance des enceintes branchées ensemble :

1.Si les enceintes sont branchées en parallèle :     1/R = 1/R1 + 1/R2

2. Si les enceintes sont branchées en série :      R = R1 + R2

 

© Ziggy - Août 2002

(retour-sommaire)

Vous pouvez consultez ces fichiers en ligne ou les télécharger. Mais ne les piratez pas. Pas de publication ni de reproduction. Malheureusement je trouve parfois mes articles, publiés sur d'autres sites, sous d'autres noms - et sans mon autorisation, ce qui est illegal!!

...